L’accentuation des sons

L’ accent tonique

L’accent tonique est une mise en relief, ou plus précisément, une accentuation sonore par une prononciation plus appuyée de la syllabe d’un mot. Cette syllabe accentuée est appelée quelquefois syllabe d’appui, car elle sert d’appui pour élever la tonalité d’un mot. Dans la langue française l’accent tonique est la plupart du temps placé sur la dernière syllabe d’un mot. En italien, au contraire, l’accent tonique peut se « balader », oserait-on dire, sur n’importe quelle syllabe d’un mot. L’accent tonique va aussi bien donner la tonalité que participer au rythme et donc à l’harmonie : c’est sans doute pour cela que la langue italienne est considérée comme une langue chantante.

Ainsi si nous prononçons le verbe habiter ‘abitare’ en italien, l’accent tonique se trouve à l’avant-dernière syllabe.
En revanche, si nous conjuguons ce verbe à la première personne du singulier au présent de l’indicatif, ce qui donne ‘abito’, l’accent tonique se forme sur la première syllabe.

Classification des mots en fonction de place l’accent tonique

Les mots sont classés en cinq groupes :

Le parole tronche

Les mots dont l’accentuation est marqué sur la dernière syllabe sont appelés « parole tronche » : tronche vient du verbe ‘troncare’ qui signifie couper. En effet, ces mots ont perdu, pour la plupart d’entre eux, une syllabe et ont hérité d’un accent graphique :
Exemple : ‘Città‘ (ville) est la version moderne du mot ‘cittade‘ (la dernière syllabe, ‘de’ ayant été supprimée)
‘Servitù‘ (servitude) avait pour version ancienne le mot ‘servitude‘ (la dernière syllabe, ‘de’ ayant été supprimée)

Le parole piane

Dans grande majorité des mots italiens l’accent tonique porte sur l’avant-dernière syllabe, comme dans l’exemple cité ci-dessus. Ces mots sont appelés « parole piane » :
Exemple : Chiamare (Appeler) ou troppo (trop)

Le parole sdrucciole

Lorsque l’accent tonique porte sur l’antépénultième (l’avant-avant-dernière syllable), le mot est dit « parole sdrucciole » :
Exemple : Abito (j’habite) ou musica (musique)

Le parole bisdrucciole

D’autres mots ont une accentuation sur le troisième syllabe. On les nomme « parole bisdrucciole » :
Exemple : Filosofo (philosophe) ou ditemelo (dites-le-moi)

Le parole trisdrucciole

Et enfin, plus rarement, nous trouvons des mots dont l’accent tonique porte sur la quatrième syllabe. Ils sont appelés « parole trisdrucciole » :
Exemple : Indicaglielo (indique-le-lui) ou recitamelo (recite-le-moi)

 

L’ accent graphique

Certains mots italiens possèdent un accent graphique, pouvant être grave ou aigu.

Ces accents sont toujours graves sur les lettres ‘a’, ‘i’, ‘o’ et ‘u’ :
Exemple : Realtà (réalité) ou Mercoledì (mercredi)

Ils peuvent être graves ou aigus sur la lettre ‘e’
Exemple : Poiché (puisque) ou caffè (café)